Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Comment être un prof plus heureux ?

Parfois on enseigne de manière routinière, jour après jour et on se sent rattrapé par la banalité. On n’aime pas trop cela car on a toujours le désir de bien faire, le désir de plaire aussi.

Pourtant, vous aviez de l’entrain. Vous savez faire passer un cours et son contenu. Mais là, vous vous sentez comme submergé par des sentiments de doute, des difficultés qu’en d’autres temps vous auriez repoussées…

Après plusieurs années de cours, vous êtes un peu usé. Un peu démotivé parce qu’il y a pas mal de difficultés inhérentes à votre travail et d’autres problèmes extérieurs qui vous pompent littéralement.

Redynamiser !

J’y ai pensé comme vous pour sortir du phénomène de lassitude.

J’enseigne le français aux étrangers depuis des années.

Je le fais sur le terrain de la migration, en première ligne, dans les camps de Lesbos.

J’essaie même d’apprendre des langues étrangères pour me remettre dans la position de l’apprenant, maintenant le turc !

Comme vous, je comprends la position d’enseignant et celle d’étudiant.

Et comme cela fait des années, je cherche toujours à me renouveler. Renouveler les façons d’apprendre, renouveler les envies d’apprendre.

C’est vrai, rien n’est facile et il n’y a pas de méthode miracle qui fasse apprendre une langue à toute vitesse mais plein de théories différentes que vous avez déjà testées sans grande conviction… 

Mais attention, désormais, il y a quelque chose qui est vraiment important :  c’est que vous avez un impact considérable sur la vie d’une personne en déplacement qui compte sur vous pour s’approprier une langue et qu’il n’y a pas de temps à perdre !

Ce point est fondamental à garder en tête : une « personne en déplacement » est une personne qui, pour une raison valable, a décidé de quitter son pays d’origine pour venir s’installer durablement dans un pays où il lui faudra apprendre la langue pour réussir son intégration. C’est peut-être un migrant en quête de havre de paix, peut-être un sportif intégrant une équipe, un étudiant en cours d’études, un employé d’une entreprise internationale… Et elle/il dépend de vous !

Vous allez réussir pour elle/lui et pour vous : vous ne pouvez plus rester dans des états d’âme ou de futiles interrogations pédagogiques, vous devez aller de l’avant, vous devez engager la progression de l’apprentissage de la langue à tout prix. Vous allez vous concentrer sur la transmission des connaissances dans le cadre des besoins de vos apprenants. Vous allez faire le chemin avec eux, à côté d’eux. Vous allez vous asseoir au milieu d’eux. Vous allez partager ce qu’ils savent déjà et ce que vous avez à leur apprendre. Bien sûr, il vous faut vous approcher d’eux, de leur culture, de leur langue et vous devez permettre qu’ils le fassent entre eux, étrangers les uns aux autres de langue et de culture.

Après quelque temps, vous aurez amélioré votre enseignement et les relations entre apprenants parce que vous les aurez aussi laissé prendre les choses en main. Oui, ils peuvent intervenir dans le cours, assurer une participation non pas dans le cadre de question du prof, réponse de l’apprenantmais dans des échanges qui placent tout le monde sur le même pied d’égalité.

L’apprenant est un passeur comme l’est l’enseignant.

Voilà ce dont il faut vous souvenir. Vous êtes un passeur, un médiateur.

Allez-y ! Mêmes’il vous faut un peu de temps et de courage pour, en premier lieu, vous intéresser à leurs langues et leurs cultures d’origine et en second lieu, pas mal de patience avant de voir les premiers effets sur vos apprenants de votre nouvel engagement dans l’apprentissage de la langue. Visez la satisfaction de tous !

Cela en vaut la peine ! Vous allez redynamiser vos cours, renouveler votre désir et plaisir de faire apprendre la langue et peut-être entendre en fin de cours : « dommage, c’est déjà fini, on n’a pas vu le temps passer, heureusement, on a encore cours demain » !

Comment être un prof plus heureux ?

Télécharger

Comment échanger plus en cours ?

Comme enseignant-e, vous supervisez le processus d’apprentissage en intervenant à des moments clés, en pré-questionnant, en rassemblant les attentes, en demandant les avis, en montrant

Read More »