Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Comment échanger plus en cours ?

Comme enseignant-e, vous supervisez le processus d’apprentissage en intervenant à des moments clés, en pré-questionnant, en rassemblant les attentes, en demandant les avis, en montrant tout ce qui est déjà appris.

Vous assurez parfaitement votre mission mais vous sentez que quelque chose n’est pas suffisamment réalisé : la participation. Cette production orale prioritaire dans  l’acquisition de la langue. Vous cherchez toujours des moyens pour faire intervenir oralement le plus possible vos apprenants qui en ont tout bénéfice.

Pourquoi ne pas créer de nouveaux espaces d’échanges ?

Vous allez me dire : « Ce n’est pas un peu compliqué tout cela ? » Mais non, pas du tout, vous transposez un moment de convivialité pour les apprenants. Vous instituez le moment « pause-café » ou « machine à café », vous connaissez ce moment où on se parle simplement en prenant un café. Vous faites de même, en vrai devant une machine à café ou en faux en classe.

Á ce moment-là, vous engagez la discussion sur un sujet dans leurs préoccupations quotidiennes. Par exemple : vous êtes satisfait de votre forfait téléphonique, moi pas trop…

C’est comme un moment « suspendu » dans l’apprentissage de la langue française, pas vraiment officiel, pas vraiment évaluable mais si important à la cohésion du groupe d’apprenants et à leur progression en langue.

Finalement, en créant des espaces d’échanges, vous allez inclure les apprenant-e-s dans des processus pédagogiques et par la suite de validation des acquis.

Cela va être une vraie réussite, par les espaces d’échanges, l’apprentissage prend une valeur visible !

Vous allez même faire plus !

Dans les moments d’échanges, vous allez susciter des émotions positives : en mettant en place des sujets de discussion qui provoquent des ondes positives parce que vous savez bien que l’apprentissage est plus efficace lorsqu’il est chargé en émotion.

Cela vous demande pas mal d’efforts ?

C’est vrai, vous devez faire preuve d’initiative alors que vous aimez pour vous rassurer préparer au maximum vos cours. Mais est-ce que toute l’énergie mise à les structurer ne vaut pas un peu de laisser aller tout aussi fructueux pour l’acquisition de connaissances ? Laissez-vous un peu aller à des moments de liberté dans de nouveaux lieux d’échanges qui seront bénéfiques à tous.

« La logique vous mènera d’un point A à un point B. L’imagination vous mènera où vous voulez. » Albert Einstein

Partagez l’imagination avec les apprenants eux-mêmes, vous serez surpris, ils n’en manquent pas !

Mais n’oubliez pas que vous partagez la responsabilité de l’apprentissage de la langue avec le/les apprenant-e-s.

Convaincus !

Convaincus que dans tous les lieux d’échanges, il s’agit en fait de donner la place à la réflexion, la réflexion des apprenants sur leur répertoire plurilingue, sur le fonctionnement des langues et des cultures, sur les moyens les plus efficaces pour tirer profit de l’apprentissage de la langue.

Convaincus que les apprenants sont également des passeurs de leur langue et de leur culture et à ce titre, ils sont des médiateurs tout comme l’enseignant-e, facilitateur qui est au milieu d’eux. Le facilitateur n’est pas l’unique source d’information, les apprenants ont une expertise, une expérience et des idées à dévoiler !

Comment échanger plus en cours ?

Comme enseignant-e, vous supervisez le processus d’apprentissage en intervenant à des moments clés, en pré-questionnant, en rassemblant les attentes, en demandant les avis, en montrant

Read More »